Gavroche 2017

 

 

Solitaire et tourmenté,

Enfant perdu dans la ville,

Il chante la liberté.

 

Il a fui la cruauté

D'une humanité hostile,

Solitaire et tourmenté.

 

Il s'en va dans la cité,

L'esprit clair et indocile,

Il chante la liberté.

 

La lumière et la beauté

Sont ses rêves juvéniles,

Solitaire et tourmenté.

 

Mais tout est brutalité

En ce monde qui vacille,

Il chante la liberté.

 

Errant dans l'immensité,

Il n'est qu'un oiseau gracile,

Solitaire et tourmenté,

Il chante la liberté.

15 brumaire CCXXVI5 novembre 2017

retour au sommaire